Maman, excuses moi

Maman, 

Il y a 10 ans je me serais battu pour dire que ce n’est pas de ta faute. Sauf que aujourd’hui c’est différent. Sache  Je ne t’en veux plus, j’ai simplement pu d’émotions face à tout ça. Je sais que c’est pas totalement de ta faute. Je sais que c’est dans ta tête que ça se passe. Sauf que je sais aussi que ta jamais voulu t’aider. 

Je me suis souviens de toi comme une belle femme, papa le dirai surement encore que tu étais la plus belle. La plus belle, la plus fine et surtout la plus calme. Sauf que ça je m’en souviens pas. 

Je me souviens de ton appel un 11 novembre pour mon anniversaire et de devoir toute convaincre que j’étais né le 15 août. Je me souviens d’avoir attendu papa plus de 2h car tu étais trop malade pour nous faire rentrer.  Je me souviens de grandmaman qui essayais de te faire entendre raison. De tes appels à toutes heures du jour et de la nuit. De tes conversations sans but.  Des fois où tu voulais m’appeler pour me dire quoi faire, de la fois ou tu m’a traite de grosse ou encore de la fois  où la seule chose que t’avais à boire pour nous c’était de la poppers pis que j’avais 12ans. 

J’ai essayer, je me suis dis que si je taiderai que ma vie pourrai être parfaite. Grandmaman m’avait avertie que t’en voulais pas d’aide mais je me disais que de la bouche de ta fille ça l’aiderait.  “Mais Florence maman est pas malade” ça c’est ce que tu m’a répondu…

Quand j’ai annoncé à tout le monde que je voulais te sortir de tout ça,  tout lmonde m’a dis de pas le faire. Sauf que comme grandmaman dirai, je retiens de toi pis c’est ben rare que j’écoute le monde. Pis dans lfond jvoulai juste te sauver un peu.

Papa ma regarder dans les yeux pis y ma dit ; ta mère enceinte sortais pis à  prenais des speeds pour le fun.

Ça fais que j’aurai aimé ça sûrement jamais lsavoir pour continuer de penser que tu étais parfaite mais, toi pis moi on lsait que tu t’en foutai. Que tu voulais avoir du fun peut importe les conséquences. T’es chanceuse aujourd’hui tu les réalise pas. 

Des fois genre souvent je me dis que ça pourrait aller mieux, que tu va m’appeler et prendre soins de toi pour vrai. Je me dis qu’on aura peut etre une belle relation pis qui est pas trop tard. Je me dis que quand je vais ouvrir ma résidence pour vieux en démence que tu va peut etre comprendre pis accepter de te faire soigner. Sauf que j’ai compris que je pourrai pas te forcer. J’ai beau avoir les meilleurs intentions du monde, tu veux pas.

Y a ceux qui me regarde pas te répondre au téléphone pis qui comprennent pas 《mais voyons donc ça reste ta mère 》pis ça me donne le goût de leur cracher dans face et dleur répondre que ta beau être  ma mère ce que tu dis fais pas de sens pis ça me brise le coeur. Sauf que ça y a personne qui le comprends.

Alors aujourd’hui je te le demande, ne m’en veux pas. Nous m’en veux pas de ne pas te répondre,  de ne pas t’appeller toutes les semaines. Ne m’en veux pas de ne pas te raconter tout ce qui ce passe dans ma vie. Ne m’en veux pas de ne pas te demander ton avis. Parce que j’ai essayer. 

J’ai vraiment essayer, j’ai tout fais et je m’en suis rendu malade. Aujourd’hui je n’en veux plus à la vie, aujourd’hui j’ai appris à l’accepter,  j’ai appris à comprendre que lorsque tu seras prête tu me fera signe. J’ai compris que je ne pouvais rien y faire. J’ai compris que la vie est ainsi faites.

 Je te dis pas que j’ai pas de peine sauf que je peux rien y faire, tu veux pas et moi je suis tannée de me battre pour toi. C’est pas Comme si j’avais besoin de toi anyway ta jamais été la.

Maman je m’excuse, je dois penser à moi, je dois avancer et profiter de la vie. Maman je t’aime, je t’aime même si je le dis pas. Même si souvent je suis fâché, même si tu m’appelles à 3h du matin. Sache que je t’aime et que je ne t’en veux pas. Pardonnes moi d’avoir abandonné un peu sauf que sauver quelqu’un quand t’es déjà dans la fond du trou c’est bin dur pis jcommence à être pas mal tanné de couler.

29 Septembre 2016, j’imagine que c’était une journée parfaite pour mourir. y faisait beau.

<< Dans ta vie tu vivra des grandes joies ainsi que des grandes peines, je te rassure, tu aura toujours des joies à la hauteur de tes peines et des peines à la hauteur de tes joies, même si elles sont énorme. >>

Aujourd’hui je me surprends à espérer pouvoir retourner en arrière et avoir moins de joies avec toi juste pour que ma peine soit moins grande. C’est égoïste de ma pars, je sais, mais ça parais que c’est pas toi qui dois apprendre à vivre sans moi. Je sais que tu l’a déjà fais, apprendre à vivre avec la mort de tes enfants. Je sais qu’il aurai pas fallu que je parte avant toi. Mais, ça fait tellement mal que j’arrive même pu à pleurer. Je me sens juste vide, mon corps est vide, mon âme à plus envie de rire et de persévérer.

J’aimerai ça t’dire que ça va bien et que j’men sors pas trop mal depuis que tes partie sauf que je te mentirai. J’ai envie de te jaser, j’ai envie que tu m’aide, j’ai envie de m’enfuir, j’ai envie de disparaître. J’ai besoin de toi. Je suis pas prête, j’étais pas prête et je le serais jamais.

Je t’en veux pas d’être morte, je t’en veux simplement de pas m’avoir appris à vivre sans toi.  Je suis trop jeune encore, tu m’avais promis pleins d’autres années, tu m’avais promis des voyages, des beuveries, de l’amour. Sauf qu’un matin tu m’a regarder et tu m’a dis; << Je crois que je suis au bout du rouleau, je suis tannée, j’ai envie qu’on arrête ça, je préfère mourir.>> Tes chanceuse, il faisait beau, c’était une belle journée pour mourir, t’a même pas  eu le temps de voir les nuages gris, t’es partie avant qu’ils arrivent. J’ai écouté tes demandes, je ne t’en veux pas, je n’aurai pas essayé de rester en vie moi non plus.  Sauf que aujourd’hui jmennuie, j’ai l’coeur en compote pis j’ai envie de t’en parler, j’ai envie que tu me fasse rire et que tu me rappel que je suis une femme forte parce que ces temps-ci je l’ai pas mal oublié je te dirai.

 

La fois où les autres voulaient décider pour moi

J’ai toujours dit que je serai capable, j’ai toujours essayée de tout faire moi même. Pis j’ai jamais acceptée la défaite. C’est comme si échouer était impossible. Parce que les gens ont jamais eu confiance ça fait que moi pis ma tête de cochon on était deux against the world. Quand dans l’fond on aurai du être with the world.

J’ai jamais accepté d’avoir de l’aide parce que dans l’fond on ma toujours appris à me débrouiller toute seule. Ça fait que non, j’en voulai pas de ton aide, ni hier, ni aujourd’hui et encore moins demain. J’ai essayée de faire accroire que j’étais assez stable pour tout faire et tout gérer toute seule. Pis y’a personne qui m’a cru, parce que tsé à 21 ans c’est rare que tu peux tout gérer.  J’ai mangé une méchante claque en pleine face à ce moment la. Stai comme si du jour au lendemain  j’étais tombé en maladie pis que à partir de la pu personne me faisais confiance. Comme si j’avais pu le droit  de rien décider toute seule, alors que dans l’fond jvoulai juste m’occuper de mes affaires et arrêter d’avoir à penser à tout l’monde en permanence.

C’est normal que je sois tombé en dépression à force de me faire dire que je l’étais.  Pis allez tous chier ceux qui se sont pris pour des médecins. J’étais bien, moi pis mon coeur perforé à coup d’machette. Ça m’tentai juste pu de régler les problèmes qui étaient même pas les miens pis de voir les miens augmenter parce que je les ai trop longtemps délaissé.

Ça fait que j’ai abandonnée tout l’monde. J’voulai être seule avec moi même. Prendre mes décisions sans me faire questionner sur ma santé pis mon avenir. Je sais pas si c’est moi qui n’est pas faites pour la société ou quoi que ce soit mais ça me tente pas d’avoir à penser à mon futur. Jcomprends que la vie avance vite mais, sérieusement ?

On va être vieux un jour, on va rien faire dans une maison de retraite pis un jour on va finir abandonné. C’est lorsque l’on commence à ne rien faire que notre cerveaux se dégrade le plus. Il est possible de vivre jusqu’à 100 ans de nos jours, je vois pas pourquoi à 20 ans je devrait déjà avoir décidée de quel manière je viverai mes 80 prochaines années. Je ne suis vraiment pas pressée. J’ai envie d’apprendre,  j’ai envie de découvrir, je veux voir plusieurs facette de la vie, je veux être certaine d’avoir pris les bonnes décisions. Je veux faire des choses biens, des choses mal. Je veux passer par les chemins boisé mal tracé. Je veux être vivante pour vrai pis c’est pas en écoutant tout le monde que ça risque d’arriver. Ça fait que non, j’m’excuse même pas je ne dois rien à personne, c’est ma vie.

 

♡♧

I know that you’re dangerous, i know that we shouldn’t even try.

I know i’ll end up heart broken trying to understand where I did my mistake. Wondering  why did I fell in love with you again? But I’m really fine with this. I wanna jump eyes closed and see where it can takes us, after all we’ll never be 20′ again.

Ma dépression.

Je mentirai si je disais que je vais bien.

Je mentirai de dire que je ne pleure pas régulièrement, que j’arrive à être heureuse.

C’est quoi le bonheur ? C’est quoi d’être heureux ?
D’accepter les malheurs ? et de vivre quand même ?
J’imagine que pour certains c’est ça.

Je m’imagine heureuse en ne faisant que ce que j’aime.
Travaillant pour faire ce que j’aime. Pas pour l’argent.
Voyager afin de m’informer.
Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je sais pas comment j’ai fais pour en arriver la.
Peut être que j’ai trop voulu, peut être que la pression sociale s’est emprise de moi.
Je voulai tellement être parfaite. Je voulai que ma mère soit fière de moi. C’est ironique ein ? espérer que ma propre mère skizophrène qui refuse d’être aidé, soit fière de moi. De toute manière je peux lui dire n’importe quoi, elle me croirai. 

J’ai tellement voulu être parfaite que quand j’ai réalisé que c’était impossible, mon monde s’est écroulé. 

Jvoulai prouver que j’étais capable de tout faire toute seule alors que j’ai encore de la misère à changer une ampoule. 

Ça fait que j’ai  pleurée, j’ai pleurée longtemps, pendant des mois. 

C’est peut être parce que j’ai essayer d’entretenir une relation avec un homme que j’aimais pas tant que ça dans le fond.  C’est peut être aussi parce que j’aimais donc ça être aimée. Je sais que c’est mal, jmexcuse. J’ai pas fais exipres 

Pis la je pleurai. Tout le temps. C’est dur pour le moral, c’est dur pour la tête, c’est dur pour le coeur.

Je voulais tellement être parfaite que je me suis oublié. C’est ça qui est arrivée. J’ai oublié d’être moi, j’ai oublié de faire ce que j’avais vraiment envie de faire. J’ai oublié que j’avais le droit de dire non. Que c’était correct de ne pas être intéressée par les même chose que les autres. J’ai oublié que c’est pas grave de ne pas penser à la planète entière et à tout les défauts de l’humanité. J’ai oublié que ma vie avance, elle aussi

Ça fait que j’ai déprimée. J’ai déprimée parce que j’ai pas réussis à être parfaite. J’ai déprimée parce que j’ai réalisée que je n’étais pas indispensable. J’ai déprimée parce que j’arrivais pas à me comprendre. 

J’arrivai pas à me comprendre parce que je passais mon temps à écouter les autres. Je voulais tellement bien faire les choses. Bien faire les choses aux yeux de qui? Je sais plus, l’important c’est de vivre heureux. 

Maintenant je me comprends, je fais attention à moi, un jour à la fois je fais ce qu’il me plaît.  La y a les autres qui comprennent pas. Les autres qui pense que je déprime parce que j’ai pas envie d’être toujours entouré. Qui pense que je suis sur le seuil parce que j’ai pas envie de penser à la construction de l’univers. Alors que dans l’fond j’essaye juste de sortir de ma dépression. Jmexcuse je suis orgueilleuse, mais un jour ça ira mieux.

La fois où j’ai refusé mes 21ans.

Je me suis levée, j’avais pas plus mal dans l’dos que d’habitude, j’avais pas une ride de plus non plus. C’est normal, j’ai juste eu 21 ans.

J’avais mes comptes à payé et mon travail à aller faire.

” Tes toute jeune encore!” –  c’est ça qui disent les madames à mon travail. C’est pas la même chose que le monsieur de Bell me disait quand j’ai demandé si je pouvais avoir un mois gratuit pour mon anniversaire ou même ce que la fille au cinéma m’a répondu quand j’ai essayé de passer pour le tarif enfant. La fille au Dépaneur s’est pas gênée par contre pour me carter quand je lui ai demandé mon paquet de John player corsé king size pis ma caisse de 12.

Je sais pas. C’est l’âge plate, l’âge où l’on se sent invinsible, l’âge où on a envie de découvrir le monde, mais qu’on est jamais pris assez au sérieux. l’âge ou l’on nous demande d’Agir comme des gens de 40 ans mais d’accepter de se faire faire la moral en permanance.

L’âge où se faire des tattoos non permanant est vu comme une marque d’immaturité mais où il faut continuer de rendre des comptes à ceux qui le demande.

L’âge où t’a l’droit de t’acheter une maison mais que tu va payer 10x plus d’intéret que le vieux de 40 ans qui est plus pauvre que toi.

L’âge où c’est le temps d’être responsable mais pas tant que ça.

Ça fait que je me suis couchée, je deviendrai adulte l’an prochain. Si je manque ma journée d’anniversaire c’est pas comme si je vieillissais pour vrai non ?

C’est correct de pas avoir envie dvivre 

C’est pas grave d’être différent tsé. C’est pas grave d’être malade un peu, que ton cerveau fonctionne pas comme les autres. C’est beau d’être différent. 

C’est normal de finir à 3h du matin en pleurant sur le plancher de cuisine. C’est normal d’être perdu un peu, c’est normal de se chercher. D’essayer de se trouver sois même sans écouter ce que les autres voudraient que tu sois. C’est normal de pas avoir envie de rentrer dans l’moule quand ton cerveau est déjà différent de tout ceux qui sont pareille. 

C’est correct de  care un peu trop. C’est correct d’avoir besoin  d’être rassurer. T’a pas besoin de passer ta vie à t’excuser pour des choses qui sont hors de ton contrôle.  Les autres ont pas l’droit de te dire comment penser alors qu’ils te comprennent même pas. T’es pas obliger de t’expliquer à tout l’monde. T’a l’droit de pas le dire et d’espérer aller mieux. Mais la vérité c’est que ça l’iras pas mieux. Ça va te prendre plus de courage que les autres pour te comprendre. Ça va te prendre du temps. Les autres vont s’essayer, ils vont se proclamer médecin et t’inventer toutes les maladies du monde. Ils vont essayer de t’aider alors que tu le sais qu’ils ont tords et qu’ils ont rien compris. Tu peux pas leurs en vouloir, dit toi qu’ils t’aiment. Y’a ceux qui vint disparaite a ta moindre faiblesse aussi, c’est correct.  T’a l’droit de te sauver pendant un moment.  De fuir l’humanité qui te semble de moins en moins humaine. T’a l’droit. On dit souvent qu’il faut partir afin de mieux se retrouver. C’est beau de s’accepter. C’est beau d’être sois même.  C’est pas drôle se cacher, faire semblant que t’es une autre personne juste pour pas t’faire juger. T’a l’droit de pas bien feeler. T’a l’droit d’avoir tes secrets.T’a l’droit de dire non. C’est correct de pas pouvoir aider Quand tu es plus perdu.